puissance cinématographique des Etats Unis sur la France

 

-L'Amérique perce l'écran:


Les films américains, c'est un mélange de violence, d'effet spéciaux, de spectacle, d'action, bref, de divertissement.

Ensuite de jeunes personnages, joués par des stars du show-business, auxquelles nous nous identifions.

Enfin rajoutons les valeurs universelles comme l'amour, l'amitié, la justice etc. Et de là, le film américain est né et a une énorme influence sur le cinéma français.



Tout d'abord,le cinéma Américain impose sa suprématie dans la société Française, un véritable mythe du cinéma Américain naît en France. Ce dernier, a globalement et profondément façonné le cinéma au cours de son premier siècle d'existence. Dans les années 80, les films Français dominaient encore les salles de la France, mais depuis le début du XXIème siècle, les films Américains représentent plus de 50 % du budget cinématographique des salles Françaises. Ainsi, en 2006, parmi  le top 10 des films, 6 ont engendré le meilleur nombre d'entrées et  viennent des États-Unis. De plus, on peut voir que dans le marché mondial de l'audiovisuel, 85 % des recettes mondiales sont réalisées grâce au cinéma Américain. Nous pouvons citer de grandes firmes Américaines comme Walt Disney, Columbia, Fox ou encore Universal mais aussi de nombreux acteurs connus partout dans le monde : Charlie Chaplin, Tom Cruise, Will Smith... Ainsi le cinéma Américain connaît un grand essor. Celui-ci nous procure les meilleurs films qui battent des records d'entrées pour preuve " Star Wars " ou " Il faut sauver le soldat Ryan ". Seule exception " Bienvenue chez les Chtis " qui détrôna " Titanic " au record du monde d'entrées pour un film.

Ensuite, la télévision est devenue un poids lourd de la production, son rôle est particulier car elle est gratuite et accessible par tous. L'Amérique s'en est bien rendue compte et contrôle la circulation des informations. Par exemple, les journaux télévisés comme celui de TF1 qui tire la plupart de ses images d'une chaîne Américaine appelé CNN diffusant des nouvelles en continu. Pour exemple tragique, le 11 septembre 2001 où l'on voit des avions s'écraser sur les tours jumelles en direct même du lieu de l'attentat. Preuve inconditionnelle du monopole Américain du point de vue du partage de l'information. De plus l'Amérique sait s'imposer avec des séries.

Exemple : Le top 30 des séries en France est composé à 100 % de séries Américaines, les productions Françaises arrivant loin derrière.



En moyenne, la part des films français à l'étranger est comprise entre 3 et 4 %

Le bilan est rude : dans la quasi totalité des pays du monde, le cinéma national plafonne à 10/15% des parts de marché. Partout, ou presque, le cinéma américain impose sa suprématie.

 

En 2000, le cinéma américain a produit 762 films. Alors qu'en France ce nombre est de 118 en moyenne depuis dix ans. Le cinéma américain détient un quasi-monopole sur son marché, où la part des films étrangers ne représentait que 5,4 % cet année là. Cette même année, sur le marché américain, les recettes des films en salles se sont élevées à 7,66 milliards de dollars! Soit une augmentation de 60 % par rapport au début de la décennie. Le cinéma américain représente 59.7 % des entrées en 2004 en Europe.


Répartition des entrées dans l’Union européenne suivant l’origine des films (2004):



http://lisa.revues.org/docannexe/image/1626/img-1.png

 

 Comment le cinéma américain s'est imposé en France ?


Le succès des films américains repose sur l'efficacité de leur promotion grâce à une campagne publicitaire organisée a grande échelle. De vastes campagnes d'affichage couvrent les murs des villes et des bandes annonces accrocheuses sont projetées dans les cinémas ou sur internet.

Les jeunes sont la principale cible du cinéma. Les Etats-Unis l'ont bien compris , ils ont ainsi crée une nouvelle ère qui apparemment satisfait une nouvelle génération que constituent les jeunes en les habituant dès le plus jeune âge à adopter leurs codes, modes de vie.. Les majors mènent alors une politique qui cible le marché des adolescents qui marche très bien puisqu'ils ne lancent jamais un produit sans être sûrs de son succès. Ils connaissent ainsi bien leur public, ses goûts, ses envies, ses attentes .. Et savent que les jeunes cherchent du neuf , des sensations, du grand spectacle, du frisson ..

L'audiovisuel est l'un, si ce n'est le plus, touché par l'américanisation. Les grosses productions commencent en 1913, à la naissance de Hollywood, c'est à partir de là que le cinéma Hollywoodien commence à se faire une image. Les films hollywoodiens sont considérés comme la plus grosse source culturelle des diffusions Etasuniennes; ainsi on peut voir que les plus gros succès au cinéma en France sont les films américains. Des grandes firmes américaines se sont crées comme Walt disney , Columbia , Fox ou encore Universal, on les appelle aujourd'hui les 'majors' qui sont de grands studios historiques de Hollywood. L'industrie cinématographique est l'un des rares secteurs aux Etats-Unis à avoir un équilibre commercial positif , c'est à dire à exporter plus de produits qu'elle n'en importe, et ce dans tous les pays où elle est présente. A remarquer que le cinéma indien avec Bollywood est une des seules industries du cinéma au monde qui puisse encore tenir tête à Hollywood dans son propre pays avec 800 films produits par an, avec le cinéma français, très puissant également et avec un nombre de films produits également très important: le plus élévé d'Europe.

Les blockbusters:

A Hollywood, ce sont les blockbusters, films spectaculaires incluant le plus souvent une débauche d'effets spéciaux et d'acteurs célèbres, qui sont devenus la norme. Ceci ne veut pas dire que les grands studios ne produisent plus aujourd'hui que des films de ce genre, mais que les films les plus regardés et les plus rentables appartiennent quasiment tous à cette catégorie, et notamment parce qu'ils plaisent aux publics du monde entier. La tendance générale depuis de nombreuses années ancre dans l'industrie cinématographique américaine dans une surenchère de moyens et de technologies, qui rend d'autant plus difficile la compétition pour les producteurs indépendants américains ou étrangers, qui ne disposent en général pas de moyens aussi considérables que ceux des majors de Hollywood.

     



Bollywood:

L'expression Bollywood, fomée par contraction de Bombay et Hollywood, désigne le cinéma indien qui a vu le jour dans les années 1920 sur le modèle hollywoodien. Les superproductions indiennes se sont ensuite développées à partir de 1947, date de l'indépendance de l'Inde.

A remarquer que le cinéma indien avec Bollywood est une des seules industrie du cinéma au monde qui puisse encore tenir tête à Hollywood dans son propre pays avec 800 films produits par an ( soit 3 fois plus que Hollywood ).



Conclusion de la partie:

On peut dire que la France est un pays américanisé mais on parle aussi d'exception culturelle française. En effet, en France, il y a un système d'aide automatique à la création. C'est ainsi que le Centre national de la cinématographique prélève un pourcentage sur tout billet de cinéma pour apporter des aides à l'écriture, à la création ou à la diffusion d'oeuvres d'expression française. La france organise à elle seule bien plus de festivals de films que les autres membres de l'union européenne. La France est l'un des seuls pays à résister à la concurrence Holywoodienne et, dans ce domaine, la France figure en bonne place dans "l'oligopole géographique mondiale ".(Il existe un sentiment anti-Hollywood,même si la plupart des gens continuent à regarder des films américains,qui font souvent plus de recettes que les productions locales. Pourtant il existe de nombreux films et séries qui critiquent l'american way of life et le gouvernement américain).